Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Paysage Eau Biodiversité

Mon Jardin sans Pesticides

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 avril 2019 (modifié le 3 mai 2019)

Le plan national éco-phyto issu du Grenelle de l’environnement adopté en octobre 2015 doit permettre de réduire les risques et impacts des produits phytosanitaires (pesticides) usités massivement en Martinique de 50 % à l’horizon 2025.

Il est donc urgent de prendre en compte les mesures gouvernementales et d’aller progressivement vers un jardinage naturel !!
Dès lors, depuis 1er janvier 2019, les jardiniers amateurs ou du dimanche doivent trouver d’autres alternatives à leur utilisation quelles que soient les surfaces concernées et utilisées selon la loi LABBE.

Plus aucun produit nocif de ce type ne leur sera proposé à la vente chez les distributeurs et jardineries.

Ces produits phytosanitaires appelés pesticides sont des substances ou produits chimiques capables de contrôler, d’attirer, de repousser ou détruire des organismes vivants considérés comme nuisibles et sont de 4 types :
- les insecticides( contre les insectes)
- les herbicides( contre les mauvaises herbes)
- les fongicides( contre les maladies dues aux champignons)
- les parasiticides( contre les vers parasites)

Utilisés, ils peuvent aussi contaminer et polluer l’air, les sols, l’eau et mettre en péril la biodiversité, telle la pollinisation des plantes par les abeilles ou bourdons et ont des conséquences sur l’ensemble du jardin en éliminant d’autres insectes utiles comme les auxiliaires.

Semblant anodins pour traiter un problème, ils sont dangereux car à l’inverse ils dégradent la qualité des sols et fragilisent les plantes et bousculent l’équilibre de la nature.

Les conséquences les plus néfastes dues souvent au non-respect des doses prescrites sont les impacts sur les nappes phréatiques , autrement dit , ces produits se retrouvent dans nos sources d’eau potables, nos rivières et peuvent être dangereux pour la santé.

Ces produits relèvent de l’article L 253-1 du code rural

En conséquence, il est important de changer totalement de comportement concernant l’emploi massif de ces produits dans nos jardins créoles. Pourquoi ?

« Nos aînés cultivaient sans en avoir recours, en jardinant autrement et de ce fait préservaient non seulement la santé, mais aussi l’environnement. »

Des alternatives existent :
- sur le site : https://www.jardiner-autrement.fr/ , site sur lequel des conseils avisés vous sont prodigués.

- accueillir les amis du jardin en cliquant sur l’image ci-dessous :
  (nouvelle fenetre)

Rapportez vos déchets phytosanitaires domestiques dans leur emballage d’origine dans les 8 déchetteries SMTVD suivantes :
- Déchetterie de Saint-Pierre
- Déchetterie de Saint-Joseph
- Déchetterie du François
- Déchetterie du Vauclin
- Déchetterie de Céron

Pour vous aider à vous passer de pesticides vous pouvez télécharger les publications citées ci-dessous :

Ti jean au jardin (format pdf - 3.9 Mo - 25/04/2019)

guide des jardiniers martinique 2012 (format pdf - 3.1 Mo - 29/04/2019)


Télécharger :