Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Risques Energie Climat

Le traitement des véhicules hors d’usage (VHU)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 janvier 2014 (modifié le 26 octobre 2020)

En Martinique, la gestion des véhicules hors d’usage (VHU) constitue une véritable préoccupation. Pourtant, la filière est structurée et ses différents acteurs disposent des moyens qui permettent son fonctionnement normal.

Depuis début 2018, l’association TDA VHU regroupe la quasi-totalité des constructeurs automobiles pour la prise en charge et l’élimination des VHU abandonnés en Martinique. De 2018 à 2020, TDA VHU a procédé à l’enlèvement de plus de 6000 épaves automobiles, qui ont été dirigées vers l’un des 5 centres VHU agréés sur l’île. Ce plan d’actions est financé par les constructeurs automobiles. Les centres VHU procèdent à leur dépollution, leur compactage ou broyage et à l’expédition des matériaux pour valorisation. Certains centres VHU assurent aussi une activité de revente de pièces détachées.

La gestion des VHU abandonnés relève d’abord de la police du maire, à l’exception des sites dont la superficie de stockage est supérieure à 100 m² (la compétence relève alors de la DEAL). Dès qu’un VHU est repéré, le maire verbalise et met en demeure le dernier propriétaire connu du véhicule pour l’enlèvement de l’épave. Si le propriétaire est inconnu ou défaillant, TDA VHU prend en charge le transfert vers un centre VHU sous réserve que la procédure précitée ait bien été conduite.

Pour en savoir plus, consultez le décret n°2017-675 du 28 avril 2017 et téléchargez le guide du traitement des véhicules hors d’usage (VHU) à l’attention des collectivités et des détenteurs de VHU

Les centres VHU agréés :
http://www.martinique/VHU.gouv.fr

Tous sont agréés en tant que démolisseurs. Seul Metal Caraïbes est équipé d’un broyeur.