Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Paysage Eau Biodiversité

Alerte concernant les oursins diadèmes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 avril 2022 (modifié le 23 juin 2022)

Une nouvelle alerte touche les oursins diadèmes

La Martinique est désormais touchée par un épisode de surmortalité de ses oursins diadèmes. Les signalements sont de plus en plus nombreux. La maladie semble se propager de manière extrêmement rapide. En quelques jours, la quasi-totalité des oursins du site sont atteints.
Cartographie des signalements de mai 2022
carte oursins v2 en grand format (nouvelle fenêtre)
carte oursins v2

Nous avons toujours besoin de vous :

Lors de vos plongées, s’il y a des oursins, comptez (évaluez) le nombre d’oursin en bonne santé, d’oursins atteints mais vivants et d’oursins morts.

Et signalez-le-nous soit directement sur le site de AGRRA, soit par mail à la DEAL (sabrina.munier@developpement-durable.gouv.fr)
en grand format (nouvelle fenêtre)

Carte d’identité de l’Oursin diadème :
Diadema antillarum
Groupe : Echinodermes
Famille : Diadematidae
Taille : épines jusqu’à 20cm
Profondeur : jusqu’à 55m
Habitat : sur le sable, les herbiers, les récifs
Id Visuel : il porte de nombreuses épines, longues, fines et extrêmement pointues, noires et occasionnellement blanches (voire striées chez les juvéniles).
Comportement : Grégaire, il se rencontre souvent en groupe notamment dans la journée et se nourrit d’algues

Il s’agit d’un des plus importants herbivores des récifs caribéens, il se nourrit d’algues ou de plantes qu’il recherche en particulier sur les récifs. Il empêche les algues d’envahir le récif et laisse ainsi la place aux coraux.

Mi-Février 2022, un premier signalement d’une mortalité importante des oursins diadèmes a été rapporté depuis les Îles Vierges.

Pour l’instant, il s’agit l’espèce la plus touchée.

Cet épisode n’est pas sans rappeler le début des années 80’, dans la zone Caraïbe, des Bermudes jusqu’à l’Amérique du Sud, l’oursin diadème a subi une mortalité massive jusqu’à 97% par endroits en moins de 10 jours à compter de la détection des premiers signes de la maladie dans une nouvelle localité.

Les raisons de cette mortalité sont encore inconnues aujourd’hui car la rapidité et l’étendue du fléau n’ont pas permis de faire les analyses nécessaires. Ce phénomène représente la mortalité la plus massive jamais rapportée dans le monde marin. En même temps, les récifs de corail ont été envahis d’algues, la nourriture préférée de Diadema antillarum, qui les a étouffés.

Pour plus d’infos : https://www.dfo-mpo.gc.ca/science/aah-saa/diseases-maladies/bsupsu-fra.html

Nous ne savons pas ce qui affecte les oursins, ni ne connaissons la répartition exacte de cette maladie.

Nous connaissons actuellement une importante crise dans la Caraïbe, en plus de la SCTLD qui a déjà affecté les coraux de plus de 20 espèces sur la 50aine que compte la Martinique et plus de 20 pays/territoires différents.

Les signes de cette maladie :
• l’oursin se détache du substrat,
• il perd le contrôle de ses podias,
• ses épines se détachent,
• les tissus également,
• et s’en suit la mort de l’oursin.

Plongeurs, nous avons besoin de votre aide !

Afin d’évaluer l’ampleur de l’évènement, pouvez nous nous signaler les oursins vivants, malades, morts que vous rencontrez lors de vos plongées?

Via le lien : Diadema Health Report (arcgis.com)

(Le questionnaire est disponible en français, anglais et espagnol, en suivant le lien et en modifiant la langue sur l’icône en haut à droite)

Pour plus d’informations : Diadema Response Network – AGRRA

Contact à la DEAL sur le sujet : Sabrina MUNIER /
sabrina.munier@developpement-durable.gouv.fr

Encore une fois, mêmes consignes que pour la SCTLD :

  • Il est important de rappeler à vos plongeurs qu’il faut qu’ils s’équilibrent correctement, qu’ils ne touchent à rien,
  • Pour vos plongeurs voyageurs, favorisez la location de matériel dans vos clubs qui éviteront le transport de germes d’une île à l’autre,
  • Désinfectez l’ensemble du matériel de plongée entre chaque plongée.

D’autres espèces communes dans la Caraïbe :
Il y a quelques autres espèces d’oursin dans la Caraïbe dont la plupart ont le même habitat que l’oursin diadème. D’autres espèces comme l’oursin crayon ou l’oursin blanc peuvent également montrer des signes de maladie. C’est pourquoi il est important de signaler tout comportement ou signes inhabituels.


Télécharger :