Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Paysage Eau Biodiversité

Tortues marines

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 août 2020

  Réglementation

Il existe 7 espèces de tortues marines au monde. Parmi celles-ci, cinq fréquentent les eaux martiniquaises : la tortue verte (Chelonia mydas), la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), la tortue luth (Dermochelys coriacea), et plus rarement, la tortue caouanne (Caretta caretta) et la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea).

Tortue imbriquée  en grand format (nouvelle fenêtre)
Tortue imbriquée
©J.Gresser
Tortue verte  en grand format (nouvelle fenêtre)
Tortue verte
©J.Gresser
Tortue luth  en grand format (nouvelle fenêtre)
Tortue luth
©J.Gresser

Toutes les espèces de tortues marines en Martinique sont protégées depuis 1993. La destruction, l’altération ou la dégradation du milieu particulier des tortues marines sont en plus interdits depuis 2005 avec l’arrêté ministériel du 14 octobre 2005.

Attention ! En cas de projet impactant les tortues marines ou leur habitat, votre projet peut être soumis à une dérogation Espèce Protégée. Plus d’infos en cliquant ici !

  Les tortues marines, des espèces menacées

Au vu du classement liste rouge des tortues marines dans le monde, plusieurs plans nationaux d’actions se sont succédé dans les Antilles françaises depuis 2006 pour les sauvegarder.

Le Plan National d’Actions (PNA) actuel, en faveur des tortues marines des Antilles, a pour objectif d’améliorer l’état de conservation de leurs populations pour la période 2020-2029. Afin d’y parvenir, la stratégie adoptée pour les dix prochaines années est de lutter contre les pressions anthropiques directes et indirectes s’exerçant sur les populations de tortues marines et leurs habitats.

Cette stratégie repose sur 4 principaux volets :

  • animation et gouvernance opérationnelles
  • conservation et gestion
  • amélioration des connaissances
  • sensibilisation des professionnels et du grand public

Ce PNA constitue un outil de gestion pour l’ensemble des acteurs des territoires concernés et vise à apporter une cohérence aux actions de gestion des espèces et de leurs habitats dans le cadre de la stratégie définie à long terme.

Cliquer ici pour accéder à l’ensemble du PNA Tortues marines 2020-2029 (format pdf - 16.3 Mo - 27/08/2020) .

Le PNA a été élaboré à travers une démarche de concertation et d’implication de l’ensemble des partenaires via des ateliers de concertation ainsi que des consultations. Il a été placé sous le pilotage de la DEAL Guadeloupe, avec l’appui de la DEAL Martinique. Son animation est confiée aux directions régionales de l’Office National des Forêts de Martinique et de Guadeloupe pour les Antilles françaises (Martinique, Guadeloupe et Saint Martin).

Les actions sont menées par le réseau tortues marines, dont l’ensemble des acteurs et partenaires œuvrent pour l’étude et la protection des tortues marines et de leurs habitats en Martinique. Il se compose de nombreuses associations, bénévoles, scientifiques, gestionnaires d’espaces naturels, organismes d’état en charge de la protection de la nature et de socio-professionnels dont les activités concourent à suivre, préserver et communiquer sur les tortues marines.

  Actions de communication et de sensibilisation

La DEAL Martinique finance et est le partenaire technique d’actions de sensibilisation, notamment sur :

  • les bons gestes à adopter
  • la caravane de sensibilisation itinérante
La caravane de sensibilisation sur la plage des Anses d'Arlet
La caravane de sensibilisation sur la plage des Anses d’Arlet
©RTMM

Le réseau tortues marines, avec le soutien financier de l’AFB et de la DEAL, a mis en place, en 2019, une caravane de sensibilisation itinérante afin d’aller au plus près de la population pour sensibiliser à la conservation de ces espèces.

Visualiser les affiches de sensibilisation (format pdf - 19.2 Mo - 27/08/2020) utilisées
 
Retrouver plus d’informations sur la caravane itinérante sur le site internet du réseau tortues marines !
 
→ Pour tout support, contactez le réseau, les outils sont disponibles pour tous !

  Actions de connaissances

La DEAL finance et est partenaire technique d’actions de connaissances, notamment sur :

  • la connaissance de la biologie des tortues marines

La DEAL Martinique a participé au financement de la mission réalisée par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), qui consiste à étudier l’écologie trophique des tortues marines s’alimentant dans les Antilles françaises et la dispersion à l’échelle de l’Atlantique et des Caraïbes, sur la période 2017-2019.

Toutes les manipulations scientifiques réalisées dans le cadre de cette mission sont soumises à une dérogation d’espèces protégées et réalisées uniquement par des personnes autorisées.

  • la fréquentation du public

OSL-Aquasearch a réalisé en 2018, avec le soutien de la DEAL, une étude sur l’évaluation de l’impact touristique sur le comportement des tortues vertes (Chelonia mydas) sur leurs sites d’alimentation en Martinique.

Consulter ici les résultats de l’ étude OSL-Aquasearch (format pdf - 18.1 Mo - 27/08/2020) .

  • le suivi des traces de ponte
©J.Gresser

Chaque année, plusieurs sessions de suivi sont organisées de mars à octobre, pendant la période de ponte des tortues marines. Les traces laissées sur la plage par les tortues marines lorsqu’elles sortent de l’eau pour venir pondre sur les plages martiniquaises sont comptabilisés. Les données précieuses récoltées, pour une grande partie par des bénévoles, servent à estimer les tendances d’évolution des effectifs et donc d’adapter les politiques de conservation.

Pour plus d’informations sur le suivi des traces de pontes, ou si vous souhaitez devenir bénévole, consultez la page dédiée sur le site du réseau tortues marines.

  Actions de conservation

La DEAL finance et est partenaire technique d’actions de conservation, notamment sur :

  • le réseau échouage tortues marines (RETOM)

Des tortues marines blessées, malades ou mortes sont malheureusement régulièrement observées en Martinique. Un réseau de bénévoles volontaires a été formé par l’équipe d’animation du Plan National d’Action et l’équipe d’Aquasearch. Ces bénévoles sont habilités par arrêté préfectoral pour intervenir sur les tortues blessées, mortes ou en détresse.

Attention, pour rappel, il est interdit d’intervenir sur un animal échoué pour éviter l’aggravation de l’état de l’animal, de se blesser soi-même et prévenir le risque de transmissions de maladies entre humain et tortues.

Si vous observez une tortue échouée ou en difficulté (prise au piège en mer par exemple), le Réseau Échouage Tortues Marines est joignable en appelant le 0696 234 235.

  • la lutte contre les mangoustes
©J.Gresser en grand format (nouvelle fenêtre)
©J.Gresser

La mangouste (Urva auropunctata), espèce exotique envahissante introduite à la Martinique, est un prédateur bien connu pour les œufs de tortues, qu’elle attrape facilement en déterrant les nids. Des opérations de lutte ont été menées par l’ONF sur les plages d’Anse à voile, d’Anse Lévrier et d’Anse Trabaud, en 2012, 2014, 2018, 2019 et 2020. Ces plages ont été choisies en raison du fort de taux de prédations observés. En 2019, 58 mangoustes ont été capturées sur les trois sites.

  • la pollution lumineuse

La pollution lumineuse est un fléau pour les tortues marines. La nuit, lorsqu’elles sortent de la mer pour venir pondre sur les plages martiniquaises, les tortues sont désorientées par les nombreuses sources de lumière présentes sur le littoral (lampadaires, phares de voitures, bâtiments, …). En plus de perturber la réalisation de la ponte, les lumières attirent les tortues marines qui se retrouvent parfois à traverser les routes de bord de plage et qui sont malheureusement percutées par des véhicules ou qui meurent de déshydratation, notamment pour les nouveaux-nés.

Tortillon écrasé par une voiture
Tortillon écrasé par une voiture
©B.Morel
Tortillon mort dévoré par les fourmis
Tortillon mort dévoré par les fourmis
©B.Morel

Afin de remédier à cette situation, la DEAL Martinique participe actuellement au financement d’une étude sur la pollution lumineuse (2019-2021). L’étude a pour but de diagnostiquer les sites de ponte, de faire des propositions d’adaptation des aménagements et de restauration, d’accompagner concrètement les collectivités dans la mise en œuvre de ces travaux et d’organiser une manifestation grand public sur le thème de la pollution lumineuse.

Pour toutes ces actions de conservation, plus d’informations sont dans la synthèse des actions menées en 2019 (format pdf - 3.2 Mo - 27/08/2020) .

  Données disponibles

Vous pouvez consulter le site internet du réseau tortues marines (https://www.tortuesmarinesmartinique.org/) et/ou envoyer un mail à l’adresse dédiée : tortuesmarinesmartinique@gmail.com

Dans l’attente d’un Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP) pour le territoire de la Martinique, vous pouvez envoyer un mail à : p-speb.deal-martinique@developpement-durable.gouv.fr, pour obtenir des données complémentaires disponibles sur votre site d’étude en précisant le pétitionnaire, l’objet de l’étude et la localisation du projet (numéro de parcelle).