Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Paysage Eau Biodiversité

Tortues marines, reptiles terrestres et amphibiens

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 mai 2011 (modifié le 13 décembre 2012)
DSC03111_cle8f9485.jpg
DSC03111_cle8f9485.jpg
photo DIREN

< retour règlementation

Sont interdits sur tout le territoire du département de la Martinique et en tout temps la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement, la naturalisation des espèces visées ci-dessous ou, qu’ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat.

Reptiles terrestres :

Anolis roquet Anolis roquet
Couresse Liophis cursor
Gymnophtalme de Plée Gymnophtalmus pleei
Iguane des Petites Antilles Iguana delicatissima
Sténostome à deux raies Leptotyphlops bilineatus
Sphérodactyle de Saint Vincent Sphaerodactylus vincenti
Thécadactyle à queue épineuse Thecadactylus rapicauda
Améive * Ameiva pleei

Amphibiens :

Hylode de Martinique Eleutherodactylus martinicensis
Hylode de Johnstone Eleutherodactylus johnstonei
Hylode * Eleutherodactylus barlegnei
Hylode * Eleutherodactylus pinchoni

* le lézard -Ameiva pleei- et Eleuthedactylus barlagnei et E. pinchoni- ne font pas partie de la faune de l’île. L’améive se rencontre dans les îles du banc d’Anguilla (Anguilla, Saint-Martin, Saint-Barthélemy) et les deux hylodes sont endémiques de la Guadeloupe.


tortue imbriquée
tortue imbriquée
(Eretmochelys imbricata)

Arrêté ministériel du 14 octobre 2005 : tortues marines (format pdf - 87.2 ko - 23/05/2011)


Art. 1er.- Le présent arrêté s’applique aux espèces de tortues marines suivantes :

Tortue luth (Dermochelys coriacea) ;
Tortue caouanne (Caretta caretta) ;
Tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) ;
Tortue de Kemp (Lepidochelys kempii) ;
Tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata) ;
Tortue verte (Chelonia mydas).

Art. 2. - On entend par spécimen tout oeuf de tortue et toute tortue, vivants ou morts, ainsi que toute partie ou tout produit obtenu à partir de l’oeuf ou de la tortue.
Est réputé prélevé dans le milieu naturel tout spécimen dont le détenteur ne peut justifier qu’il est issu d’un élevage dont le cheptel a été constitué conformément à la réglementation en vigueur au moment de l’acquisition des animaux.

Art. 3. I. - Sont interdits, sur tout le territoire national et en tout temps :
–* la destruction, l’altération ou la dégradation du milieu particulier des tortues marines ;
–* la destruction ou l’enlèvement des oeufs et des nids ;
–* la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement, la perturbation intentionnelle des tortues marines.
II. Sont interdits, sur tout le territoire national et en tout temps, la détention, le transport, la naturalisation,
le colportage, la mise en vente, la vente ou l’achat, l’utilisation, commerciale ou non, des spécimens de tortues marines prélevés :
–* dans le milieu naturel du territoire métropolitain de la France ou du département de la Guyane, après le 17 août 1991 ;
–* dans le milieu naturel du département de la Guadeloupe, après le 19 novembre 1991 ;
–* dans le milieu naturel du département de la Martinique, après le 26 mars 1993 ;
–* dans le milieu naturel du reste du territoire national, après le 7 décembre 2000 ;
–* dans le milieu naturel du territoire européen des autres Etats membres de l’Union européenne, après la date d’entrée en vigueur de la directive du 21 mai 1992 susvisée.

Art. 11. - Les arrêtés du 17 juillet 1991 fixant la liste des tortues marines protégées dans le département de la Guyane, du 2 octobre 1991 fixant la liste des tortues marines protégées dans le département de la Guadeloupe, du 16 mars 1993 fixant la liste des tortues marines protégées dans le département de la Martinique et du 9 novembre 2000 fixant la liste des tortues marines protégées sur le territoire national sont abrogés.

< retour règlementation


Télécharger :