Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Paysage Eau Biodiversité

La faune introduite

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juin 2014 (modifié le 21 octobre 2014)

Une espèce est dite exogène (ou exotique, étrangère, allochtone), lorsqu’elle se trouve en dehors de son aire de répartition naturelle ou de son aire de dispersion potentielle. Ces espèces sont dites introduites lorsqu’elles ont été déplacées hors de leur aire de répartition de façon fortuite ou intentionnelle par l’homme ou par le biais de ses activités. Une espèce exogène devient invasive lorsqu’elle devient un agent de perturbation de l’écosystème où elle s’est établie et nuit à la diversité biologique de son milieu d’accueil. Les invasions biologiques sont maintenant considérées comme l’une des principales causes d’appauvrissement de la biodiversité après la destruction des habitats. Les îles, au fort taux d’endémisme, sont particulièrement vulnérables à l’introduction d’espèces exogènes.

En Martinique, à la lecture de la bibliographie, une quarantaine d’espèces a été introduite représentant 38 % de toutes les espèces de mammifères terrestres, reptiles terrestres, amphibiens et oiseaux sédentaires confondues.

Nb d’espèces présentes Nb d’espèces introduites et % relatif
Mamf terrestres 17 6 (35%)
Reptiles terrestres 16 7 (44%)
Amphibiens 5 4 (80%)
Oiseaux nicheurs 60  20 (30%)

  Espèces introduites, tableau quantitatif

Il est généralement admis que les espèces introduites (mangouste, raton laveur, souris domestique, rat noir, rat-surmulot, iguane vert, amphibiens et autres reptiles), ont toutes, à des degrés divers, un effet perturbateur sur le fonctionnement et la biodiversité des écosystèmes d’accueil. Les connaissances manquent parfois pour évaluer correctement la nature et l’importance de cet effet (AEVA, Lorvelec et al. 2001).

Le Manicou, d’introduction ancienne, intègre dans son régime omnivore des œufs et des couvées d’oiseaux tout comme le raton-laveur. Cependant, les problèmes majeurs de cet ordre sont en Martinique posés par l’Iguane vert (Iguana iguana), introduit dans les années 60 et qui vagabonde depuis le fort Saint Louis de Fort de France. Cette espèce put s’hybrider avec l’iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima) comme cela a été le cas aux Saintes (Breuil and Sastre 1993). A l’heure actuelle, les populations de ces deux espèces ne semblent pas en contact (l’iguane des Petites Antilles est localisé sur l’îlet Chancel et dans des forêts difficiles d’accès au Nord), cependant le développement de la population d’iguane vert le menace à court terme. Le même problème se pose vec le Gymnophtalme de plée (Gymnophtalmus pleii) endémique de la Martinique, concurrencé par le Gymnophtalme d’Underwood (Gymnophtalmus underwoodi) largement répandu en Caraïbe et Amérique et introduit accidentellement en Martinique (Breuil 2000).

La mangouste, originaire d’Asie a été introduite en 1891 pour limiter les populations de rats et du trigonocéphale. Son introduction est évoquée comme la source de raréfaction de certaines espèces de l’herpétofaune (Pinchon 1967 ; Pinchon 1976 ; Lescure 1979 ; Powell, Henderson et al. 1996 ; Censky and Kaiser 1999 ; Henderon and Powell 1999) et d’oiseaux nichant au sol ou à proximité du sol. Le rat noir (Rattus rattus) est également un prédateur anthropophile redoutable. La prédation occasionnée par ces espèces sur l’herpétofaune et l’avifaune est encore actuellement très importante, comme en témoignent les premiers effets de la dératisation sur les îlets de la Réserve naturelle des îlets de Sainte Anne (Pascal 1999). Ces quatre îlots, totalisant 5,6 ha situés au sud de la Martinique, hébergent d’importantes colonies d’oiseaux marins à l’époque de la reproduction. L’éradication a eu pour conséquence, dès l’année 2000, une augmentation spectaculaire du succès reproducteur des oiseaux (Brithmer 2001).

Parmi les oiseaux, le Vacher luisant ou Merle de Sainte-Lucie (Molothrus bonariensis) d’introduction naturelle vers 1960 parasite les nids d’espèces indigènes comme carouge (Icterus bonana) endémique de la Martinique. Ce merle pond son œuf dans le nid d’autrui et le jeune expulse ses concurrents. D’autres espèces d’oiseaux ont été introduites à partir de volières et de cages. C’est le cas des tisserins (Ploceidae et Estrilidae) souvent relâchés concurrencent dans leur niche écologique les Emberizidae et les Parulidae (Didine et sucriers) locaux. La Tourterelle turque (Streptopelia decaocta), issue de volières pourrait entrer en concurrence avec la Tourterelle à queue carrée locale (Zenaida aurita). Une petite population d’amazone, Amazona amazonica, espèce introduite au début des années 1990 par un relâcher de cage, s’est installée dans les zones résidentielles de Fort de France (Cluny, Didier, Bellevue). Cette population a augmenté de 20 % par an depuis son installation (Koening 2000).

La Rainette des maisons (Scinax cf ruber) arrivée récemment (20-25 ans) est répartie au sud d’une ligne Lamentin-le Robert mais elle est en expansion (Breuil 2000). On citera la présence du Raton-laveur, probablement introduit depuis la Guadeloupe qui peut avoir un impact sur l’herpétofaune et l’avifaune locale. Il se nourrit de crustacés, de mollusques, de poissons, d’amphibiens et d’oiseaux, mais il est également un gros consommateur de fruits (ananas), de canne à sucre et de patates douces (Bon Saint Côme and Tanasi 1994). Certaines introductions accidentelles de Thiarideae, petits mollusques gastéropodes importés sous formes de pontes fixés sur les végétaux d’aquariophilie, ont concurrencé deux espèces locales au point de les faire disparaître.

ClasseNom scientifiqueOrigineQuandNom commun
Amphibiens Scinax cf ruber Récent rainette des maisons
Amphibiens Eleutherodactylus johnstonei Récent Hylode de Johnstone
Amphibiens Bufo marinus Milieu 19ème siècle Crapaud géant
Oiseaux Oryzoborus angolensis Afrique 10-50 ans Sporophile curio
Oiseaux Amandava amandava Asie 10-50 ans Bengali rouge
Oiseaux Estrilda melpoda 10-50 ans Astrild à joues oranges
Oiseaux Estrilda troglodytes Astrild cendré
Oiseaux Estrilda astrild Astrild ondulé
Oiseaux Lonchura punctulata Capucin damier
Oiseaux Lonchura maja Capucin à tête blanche
Oiseaux Lonchura cucullta 10-50 ans Capucin nonnette
Oiseaux Lonchura malacca 10-50 ans Capucin à dos marron
Oiseaux Uraeginthus bengalus 10-50 ans Cordon-bleu à joues rouges
Oiseaux Uraeginthus ianthinogaster Cordon-bleu violacé
Oiseaux Euplectes orix 10-50 ans Euplecte ignicolore
Oiseaux Ploceus cucullatus 10-50 ans Tisserin gendarme
Oiseaux Amazona amazonica Amérique du Sud 10-50 ans Amazone aourou
Oiseaux Psittacus erithacus 10-50 ans Perroquet jaco
Oiseaux Columnba livia Europe Pigeon domestique
Oiseaux Bubulcus ibis Afrique, naturelle 50-60 ans Héron garde-boeufs
Oiseaux Streptopelia decaocto Europe 50 ans Tourterelle turque
Oiseaux Molothrus bonariensis naturelle Vacher luisant
Oiseaux Melopsittacus undulatus Perruche ondulée
Oiseaux Forpus passerinus Toui été
Mammifères Procyon sp Guadeloupe ? Quelques années Raton laveur
Mammifères Herpestes javanicus Asie 19ème siècle Mangouste
Mammifères Rattus norvegicus 17ème siècle Rat-surmulot
Mammifères Rattus rattus 17ème siècle Rat noir
Reptiles Iguana iguana Amérique du sud 50 ans Iguane vert
Reptiles Trachemys scripta elegans Récent Tortue de Floride
Reptiles Gekko gecko Asie Récent Tockay
Reptiles Hemidactylus mabouia Ancien ? Hémidactyle mabouia
Reptiles Gymnophtalmus underwoodi Amériques ? Récent ? Gymnophtalmus d’Underwood
Reptiles Chelonoidis carbonaria Guyane Ancien Tortue charbonnière
Reptiles Chelonoidis denticulata Guyane Ancien Tortue denticulée
Crustacés Macrobrachium rosenbergii Chevrette d’élevage

  Espèces introduites à la Martinique

Rapport d’études sur la répartition à la Martinique de la Tortue de Floride à tempes rouges et éléments de biologie (Jean-François MAILLARD et Gwénael DAVID 19/04/2014)

Les amphibiens et reptiles introduits dans les Petites Antilles (format pdf - 402.8 ko - 25/05/2011) (Breuil, 2005)

Gecko
Hylode de Johnstone
Hylode de Johnstone
photo Breuil
Iguane vert
Iguane vert
photo DIREN
Bengali
Tourterelle turque
Tourterelle turque
photo DIREN
Gecko