Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Logement Ville Durable

L’architecte conseil

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 novembre 2011 (modifié le 6 janvier 2020)

M. Philippe GUYARD est l’architecte-conseil de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL) Martinique.

Ses principales missions sont les suivantes :

Suivi et expertise du projet EcoQuartier BON AIR :

  • Il accompagne le Service Logement et Ville Durable (SLVD) sur le suivi de ce projet sur le volet architectural et technique à toutes les phases de son évolution.
  • Il rédige des avis et des préconisations et fait entendre les souhaits de la DEAL en matière de développement durable.
  • Il accompagne également le SLVD sur la labellisation ministérielle notamment lors de la rédaction de l’avis local sur le projet, ce qui a abouti fin 2019 à la labellisation EcoQuartier étape 2.

Rédaction d’un cahier des charges pour les logements évolutifs sociaux (LES) et les aides à l’amélioration de l’habitat (AAH) à destination des opérateurs :

  • Il travaille à la rédaction d’un cahier des charges pour ces deux produits phare de la politique du logement dans le département.
  • Une étude d’évaluation a été faite depuis 2009 et dont les conclusions viennent d’être rendues. Il s’agit, entre autres choses, de travailler à la qualité des constructions faites et des travaux de réhabilitation effectués. Ces cahiers des charges iront dans ce sens pour une meilleure satisfaction des attributaires et une meilleure utilisation des deniers publics dans ce domaine.

Travail avec les bailleurs sur la qualité architecturale des ensembles financés (logements sociaux) par la DEAL :

  • Il accompagne le SLVD de son expertise lors de la réception des Avants Projets Sommaires (APS) afin de formaliser un avis architectural sur les projets de logements avant que le permis de construire ne soit déposé.
  • Les difficultés rencontrées par les bailleurs sont l’insertion brutale dans le site, les opportunités foncières sans réflexion d’ensemble, la faible valeur d’usage intérieure et le respect des normes et règles de l’art.
  • L’idée est d’essayer de convaincre les bailleurs de ce travail sur la qualité et de leur montrer l’intérêt qu’ils ont dans cette démarche.